vendredi 17 juillet 2015

En attendant...

Ces temps-ci, je jongle avec les escarpins Michael Kors (et les ampoules derrière les talons qui vont avec...j'suis pas encore rendue à me payer des Louboutins ou des Manolos), les entrevues, les rendez-vous à la clinique ou chez la coiffeuse pour les enfants (même pas pour moi!!), l'épicerie, les recherches de job (quand tu ne sais pas ce que tu recherches comme job, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin), les attentes de l'homme de la maison, mes training, le ''pas de temps'' pour me faire les ongles (avec un vernis acheté il y a des semaines de cela et malgré que je suis à la maison et que je suis supposé ne rien avoir à faire) ou savoir ce que je veux faire dans la vie, etc. Une vie de femme maman bref!
 
Ce soir, c'est soirée de femmes avec... moi-même... Pour l'occasion, moi qui n'écoute pratiquement jamais de film de filles, je me paye la traite! C'est avec ''En attendant'' que ça se passe. C'est l'histoire d'une femme qui est sortie du secondaire depuis 10 ans et qui est perdue dans sa vie (Ça lui donne presque le même âge que moi!). Elle ne sait toujours pas ce qu'elle veut faire dans la vie et tout ce qui tourne autour d'elle lui donne la nausée. Elle n'est plus sur la même longueur d'ondes que ces amies, de son conjoint et tout ce qui l'entoure. Elle décide de prendre une semaine pour réfléchir et se retrouve à habiter chez une ado qu'elle a rencontré devant une épicerie et qui lui a demandé de lui acheter de la boisson. Un vrai bordel quoi!
 
Comme je cherche toujours ma place dans le monde, je me suis dit que c'était le film idéal pour moi.
 
Voici un superbe passage du film qui m'a bien fait sourire (j'adore la stupidité et l'ironie!):
 
''Père: Donc... quoi de neuf chez tes amies les ados? Est-ce que ma fille est amoureuse du jeune Ricco Suave?
Elle: Woh!! Ça c'est de l'information privilégiée. Je peux rien dire.
Père: Y'a pas grand chose qui se passe entre les oreilles de ce que gars là, pas vrai?
Elle: Oh... tu vois en ce moment elle a pas besoin d'un gars brillant.
Père: Ouais... c'est plus simple quand on est jeune.
Elle:  Hum... (approbation)
Père: Tout ce qu'on attend d'une personne, c'est de se sentir... stupide avec elle.
Elle: Qu'est-ce qui se complique avec l'âge?
Père: On doit... avoir l'impression que l'autre a la même vision que nous de ce qui est stupide.''
 
Maintenant, dernière citation, et celle-là plus sérieuse:
 
''Elle à l'ado: Okay, je vais te dire deux choses que j'ai pu remettre en perspective depuis que j'ai quitté le secondaire il y a un moment déjà. La première, c'est que les notions de maths qu'on t'apprend et qu'on te jure qui te seront utiles, te le seront jamais. T'auras jamais à déterminer l'équation d'une parabole et t'as vraiment pas à connaître le nom des formes qui ont plus de huit foutus côtés. La seconde, ... la seconde, je l'ai seulement remise en perspective récemment mais... c'est que (interruption) ça te sert à rien de mettre de coté ce que tu veux en fonction d'un avenir imaginaire. Mieux vaut que tu l'assumes et que tu suives ton cœur.''
 
Vous savez quoi? Je ne veux pas perdre de vue qui je suis, la femme que je suis et ce qui est important pour moi.
 
On fait ça comment? Aucune idée!!
 

Stay tuned!!
 
Cath

Aucun commentaire: