lundi 20 juillet 2015

Parents crétins

Dernièrement, nous avons décidé de limiter aux enfants l'accès à la télé, au IPad, IPhone, console de jeux et autres trucs électroniques.

J'ai lu cet articles sur Steve Jobs qui ne laissait pas ses enfants utiliser de IPad. Voici le lien de l'article en question:

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/steve-jobs-laissait-pas-enfants-ipad.html

On y mentionne entre autre que ce genre de technologies représenterait une menace pour la créativité. Sincèrement, je n'ai pas de misère à le croire...

La première journée où les enfants ont eu le malheur de ne pouvoir disposer que d'une heure de ''trucs électroniques y compris la tv'', ma cocotte a tourné en rond dans la cuisine une bonne heure en me disant qu'elle ne savait pas quoi faire. Pendant que je m'occupais à défaire le lave-vaisselle, le remplir, faire la vaisselle et autres tâches ménagères dans la cuisine, je lui énumérais une foule de possibilités...

Elle ne manque pas de jouets, sa chambre est pleine de Barbie, Monster High, Pouliches, Pouliches version Barbie, Playmobil, Poupées, Lego, Petshop, etc. Elle a aussi dans sa chambre des trucs pour faire du scrapbooking, des livres d'activités de toutes sortes sur un paquet de thèmes, de la pâte à modelée, des crayons feutres, de bois, de la peinture, alouette!! Sérieusement, j'aimerais bien avoir une heure à moi seule dans cette chambre, c'est la caverne d'Alibaba. Alors, entre la vaisselle et la balayeuse, je suis montée avec elle dans sa chambre. J'ai constaté (je devrais plutôt dire re-constaté car je le savais déjà mais j'avais remis à plus tard...) que son coin jeux était un peu trop à l'étroit alors j'ai ré-organisé le petit coin en question pour qu'elle ait de la place pour bouger en jouant! Une fois cela accompli, j'ai fait un salon de coiffure et une boutique de vêtements pour les Monster High et je lui ai dit que les Barbie, les Monster High ET les Pouliches pouvaient toutes jouer ensemble MÊME si elles ne sont pas de la même ''sorte''. C'est une genre de visite inter-royaume. Une fois startée, elle a joué une bonne heure toute seule.

Pendant ce temps, je me suis attaquée à la chambre de son frère... Il a lui aussi beaucoup de jouets mais ne joue pratiquement jamais avec. Pourquoi? Quand nous sommes arrivés dans cette nouvelle maison, j'ai eu la brillante idée de placer le lit de façon à ce qu'il traverse la chambre. (C'était l'option qui faisait le plus ''beau'') C'était donc beau mais pas pratique car il n'avait pratiquement pas de place pour jouer (je me sentais moi-même serrée quand je me mettais par terre pour jouer avec lui) Ça fait que je me suis transformée en super héro pour mon fils qui capotait de me voir ainsi déplacer sa commode, son lit et autres meubles dans sa chambre. Au final, les meubles sont collés sur les murs et il a tout le centre de la chambre pour jouer. Et savez-vous quoi? C'est très joli!

Où est-ce que je veux en venir?

Une fois le problème des enfants réglés... Il reste celui des parents... Ça l'air super simple de dire ''On limite l'accès aux trucs électroniques''!! Mais... dans les faits, il vous faudra être conséquents même si ça ne vous le dit pas.

Du genre: vous arrivez avec les enfants le soir et ils chialent déjà qu'ils ont faim alors que vous n'êtes même pas rendue dans la cuisine pour préparer le souper. Vous sortez les ingrédients pour le souper et ça n'arrête pas de bourdonner autour de l'ilot de cuisine. Ça court, ça chiâle. Vous essayez de dire aux enfants de se calmer et d'aller jouer dans leur chambre le temps que vous prépariez paisiblement le souper mais ils ne veulent pas. La solution? ''Les enfants, aimeriez-vous que maman vous parte un petit film?'' Ben non!! Vous ne pouvez pas, ils ont déjà écouté une heure de télé ce matin en se levant... Ça fait que vous devez trouver d'autres solutions du genre: ''Hey les enfants, venez au comptoir, maman va vous sortir Yum Safari et vous allez pouvoir faire une partie pendant que maman cuisine!''

Est-ce tout? Ben non, je n'ai pas encore fait le lien avec les parents crétins. Vous savez sûrement que l'expression ''Faites ce que je dis, faites pas ce que je fais'' ne s'applique pas quand on a des enfants. Alors, il faut donner le bon exemple. Ça veut dire: pas de IPhone ou de IPad quand on est à la table. Ça veut aussi dire que maman doit dire à papa de lâcher son IPhone pendant la game de Bingo même s'il trouve que le ''Calleur'' de Bingo (ici notre fils) ne fait pas ça assez vite à son goût.

Et si vous ne faites pas ça? Ben là, vous aurez l'air de parents crétins aux yeux de vos enfants!

vendredi 17 juillet 2015

En attendant...

Ces temps-ci, je jongle avec les escarpins Michael Kors (et les ampoules derrière les talons qui vont avec...j'suis pas encore rendue à me payer des Louboutins ou des Manolos), les entrevues, les rendez-vous à la clinique ou chez la coiffeuse pour les enfants (même pas pour moi!!), l'épicerie, les recherches de job (quand tu ne sais pas ce que tu recherches comme job, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin), les attentes de l'homme de la maison, mes training, le ''pas de temps'' pour me faire les ongles (avec un vernis acheté il y a des semaines de cela et malgré que je suis à la maison et que je suis supposé ne rien avoir à faire) ou savoir ce que je veux faire dans la vie, etc. Une vie de femme maman bref!
 
Ce soir, c'est soirée de femmes avec... moi-même... Pour l'occasion, moi qui n'écoute pratiquement jamais de film de filles, je me paye la traite! C'est avec ''En attendant'' que ça se passe. C'est l'histoire d'une femme qui est sortie du secondaire depuis 10 ans et qui est perdue dans sa vie (Ça lui donne presque le même âge que moi!). Elle ne sait toujours pas ce qu'elle veut faire dans la vie et tout ce qui tourne autour d'elle lui donne la nausée. Elle n'est plus sur la même longueur d'ondes que ces amies, de son conjoint et tout ce qui l'entoure. Elle décide de prendre une semaine pour réfléchir et se retrouve à habiter chez une ado qu'elle a rencontré devant une épicerie et qui lui a demandé de lui acheter de la boisson. Un vrai bordel quoi!
 
Comme je cherche toujours ma place dans le monde, je me suis dit que c'était le film idéal pour moi.
 
Voici un superbe passage du film qui m'a bien fait sourire (j'adore la stupidité et l'ironie!):
 
''Père: Donc... quoi de neuf chez tes amies les ados? Est-ce que ma fille est amoureuse du jeune Ricco Suave?
Elle: Woh!! Ça c'est de l'information privilégiée. Je peux rien dire.
Père: Y'a pas grand chose qui se passe entre les oreilles de ce que gars là, pas vrai?
Elle: Oh... tu vois en ce moment elle a pas besoin d'un gars brillant.
Père: Ouais... c'est plus simple quand on est jeune.
Elle:  Hum... (approbation)
Père: Tout ce qu'on attend d'une personne, c'est de se sentir... stupide avec elle.
Elle: Qu'est-ce qui se complique avec l'âge?
Père: On doit... avoir l'impression que l'autre a la même vision que nous de ce qui est stupide.''
 
Maintenant, dernière citation, et celle-là plus sérieuse:
 
''Elle à l'ado: Okay, je vais te dire deux choses que j'ai pu remettre en perspective depuis que j'ai quitté le secondaire il y a un moment déjà. La première, c'est que les notions de maths qu'on t'apprend et qu'on te jure qui te seront utiles, te le seront jamais. T'auras jamais à déterminer l'équation d'une parabole et t'as vraiment pas à connaître le nom des formes qui ont plus de huit foutus côtés. La seconde, ... la seconde, je l'ai seulement remise en perspective récemment mais... c'est que (interruption) ça te sert à rien de mettre de coté ce que tu veux en fonction d'un avenir imaginaire. Mieux vaut que tu l'assumes et que tu suives ton cœur.''
 
Vous savez quoi? Je ne veux pas perdre de vue qui je suis, la femme que je suis et ce qui est important pour moi.
 
On fait ça comment? Aucune idée!!
 

Stay tuned!!
 
Cath