lundi 30 mai 2011

J'imagine....

J'imagine (Annie Villeneuve) «Il me faut marcher seul Faire face à la musique De ce parcours que j'ai choisi Le travail d'une vie Mais quelques fois Quand j'en ai assez Que je songe à tout abandonner Tu veux que je sois Ce que je suis Je fonce alors je vis J'imagine une force invinsible La beauté d'un monde uni J'imagine que l'on peut voler J'imagine cette force une réalité »

Je suis la première à dire «Quand tu fais un choix, assumes»... j'ai fait beaucoup de mauvais choix et je dois maintenant assumer... J'ai décidé d'arrêter les compromis dans mon couple. Les compromis ça vient des deux côtés et malheureusement mon conjoint et moi avons fait des choix de vie (avoir des enfants, être en couple)qui ne correspondent pas à la vie rêvée de mon conjoint (avoir la grosse carrière, sortir avec des copains quand bon lui semble et revenir à la maison à l'heure qu'il veut, avoir de la visite le plus souvent possible)... Lui a donc l'impression de faire énormément de compromis (rentre plus tôt du boulot qu'il le voudrait, ne va pas à autant de 5 à 7 qu'il le désire, doit rentrer plus tôt que ses gentils copains célibataires etc... j'imagine que vous voyez ce que je veux dire) alors qu'au fond, ce n'est pas des compromis, c'est juste de vivre la vie qui va avec une famille...

J'ai donc décidé que je n'ai plus envie de me subir. Je vais vivre comme je veux et essayer d'être le plus heureuse possible et on verra où la vie me mènera. Avant d'accoucher, j'avais fait un petit exercice dans le livre Imparfaite, et alors? par Anik Routhier et Julie Beaupré qui ressemble drôlement à un plan de projet de ma vie (Objectifs, itinéraire, but recherché) et j'ai décidé de mettre de côté les objectifs reliés à ma vie de couple car je me rend compte que je ne suis pas prête à faire tout le travail pour deux. Je vais mettre toutes mes énergies sur les autres objectifs et essayer d'être le plus heureuse possible en tant que femme et maman... Je n'ai pas encore mis une croix sur mon couple car je ne crois pas que ce soit le moment pour moi de prendre une aussi grosse décision et vivre tout ce qu'elle implique... j'ai accouché il y a un peu plus de 5 semaines et je suis fatiguée...

En attendant, je fonce alors je vis....

samedi 28 mai 2011

Je suis toute mélangée...

Baby-blues, dépression post-partum ou simplement la réalité qui me rattrape? J'hésite à quitter la maison avec mes deux petits amours pour aller réfléchir loin d'ici.. Un peu d'air me ferait peut-être du bien. J'ai besoin de réfléchir à mon bonheur et aussi au leur... Maman heureuse = enfants heureux?

mardi 24 mai 2011

La peur des autres…

J’ai toujours eu connaissance de cette peur mais je n’ai jamais tenté de la vaincre… Avec ma petite cocotte qui commence à socialiser avec les autres, j’y suis confrontée…

Qu’est-ce qui m’empêche d’aller vers l’autre, qu’est-ce qui me fait peur? C’est la peur de déranger… celle d'être jugée… de ne pas savoir quoi dire… J’ai souvent l’impression que j’ai rien à dire ou que je suis maladroite.

Ma petite a développé une belle relation avec la petite voisine et cette relation m’a fait prendre conscience de mes démons… J’ai maintenant peur de lui transmettre ma peur! J’aimerais qu’elle garde cette belle facilité avec laquelle elle va vers l’autre. J’ai aussi peur pour elle, peur du rejet et de la déception qu’elle pourrait vivre dans ses relations (je sais que ça arrivera mais je ne suis pas prête…). Par exemple, ma mère a offert à ma fille un petit kit de Dora pour faire des bracelets et des colliers. Mon chum lui a donc suggéré d’en faire un pour son amie car cette dernière lui prête beaucoup de chose. Rationnellement, je trouve l’idée bonne mais émotionnellement, le cœur m’a fait 3 tours! Si la petite voisine n’aimait pas le bracelet? L’histoire s’est bien terminée et la petite voisine a adoré mais ça m’a stressée…

On dit qu’on apprend des gens qui nous entourent, j’aimerais lui apprendre autre chose que la peur des autres… Quoi faire avec cette peur? Il paraît que dire bonjour, briser la glace ou engager la conversation ça s'apprend… Mon prochain achat? «Les autres et moi» d’Isabelle Filliozat pour développer mon intelligence sociale. ;) (Après la lecture de celui-là, je m’achète «Fais-toi confiance» de la même auteure!) J’espère y trouver de bons conseils… Et vous, en avez-vous à partager?

lundi 23 mai 2011

Maman heureuse = bébé heureux?

Je ne sais pas si c'est parce que c'est mon deuxième bébé mais les cadeaux que j'ai reçu suite à la venue de ce 2e petit être diffèrent de ceux reçus à ma première. Deux copines m'ont offert des cadeaux pour moi! La première m'a offert un pédicure sport chez Lio Frateli et la deuxième une crème pour le visage Skin-ergetic de Biotherm(soin hydratant anti-fatigue... super pour une maman qui vient d'accoucher et offert par une maman qui vient de passer par là! ;)). Je ne sais pas si c'est une mode (j'ai moi-même offert un cadeau pour maman plutôt que bébé à une copine) ou si c'est parce que c'est un 2e bébé mais je trouve ça g-é-n-i-a-l! La seule personne à m'avoir offert quelque chose pour moi à ma première est ma mère (qui a répété l'expérience cette fois-ci encore à mon grand plaisir) et cette expérience m'a donné le goût de donner au suivant. Maman heureuse = bébé heureux, non? ;)

samedi 21 mai 2011

Bébé qui pleure...

Mme (ou M.) X: Ah moi les bébés qui pleurent, je suis pas capable!!
Mme (ou M.) Y: Tu vas voir, quand ça va être le tien, ça ne te dérangera pas. C'est pas pareil quand c'est ton enfant.

Ben Mme Y, je suis désolée de vous contredire mais quand mon fils BRAILLE comme un déchaîné à m'en percer les tympans, j'suis pas capable! Ça beau être mon fils, dans ces moments là, je l'échangerais. (Texte écrit par une maman cernée après quelques soirées en compagnie d'un bébé qui braille presque sans arrêt... ah les joies de coliques!)

vendredi 20 mai 2011

Les rêves et les rêveurs

Petit texte tiré du livre Gérer c'est coacher de Dany Dubé: « Il est bien d'avoir des rêves, mais les rêveurs ne réalisent jamais rien. Tout commence par un rêve, une vision. Mais si l'on ne s'engage pas, si l'on ne travaille pas fort, il est impossible de faire de cette vision une réalité. Ceux qui réussissent sont acharnés avant d'être talentueux. Le rêveur, lui, ne passe jamais à l'action. »

Qu'en pensez-vous?

jeudi 19 mai 2011

Trouver son rythme de croisière

Qu'est-ce qu'un rythme de croisière... voici la définition selon the free dictionnary: Rythme ou vitesse de croisière: rythme normal d'activité après une période de mise en train.

Je parlais de vivre le moment présent dans mon précédant billet et le commentaire de Caro l'ergo m'a enligné vers une autre piste de défi. Elle parle de «vivre au rythme de son instinct uniquement». Je regarde le rythme de mes journées depuis l'arrivée de bébé 2 et je n'arrive pas à trouver mon rythme de croisière.

Depuis notre naissance, notre rythme de croisière est dicté par les autres. D'abord nos parents, ensuite l'école et finalement le travail. J'ai une journée à meubler et je n'y arrive pas... la fin de la journée arrive, je n'ai pas eu le temps de prendre mon café, prendre une douche ou du moins me laver le visage, me brosser les dents. J'ai un panier rempli de vêtements à plier qui attend toujours après moi et une pile de bavettes de bébé qui doivent être lavées, une montagne de vaisselle sale sur le bord de l'évier... la journée tire à sa fin et on dirait que je n'ai rien fait! En fait, je vis présentement au rythme de l'instinct bébé à cause de ses boires et le reste du temps au rythme de grande fille... Le seul temps où je suis mon instinct, c'est lorsqu'ils arrivent à faire une sieste en même temps... là, je m'écroule moi aussi.

J'aimerais vivre au rythme de mon instinct et faire les choses comme elles viennent avec le temps que j'ai et en être heureuse mais je n'y arrive pas. J'aurais besoin d'un horaire comme à l'école... 7h30 boire de bébé, 8h00 tire-lait, 8h15 déjeuner, 8h45 activités avec grande fille jusqu'à 9h45, 9h45 pliage de vêtements et vaisselle jusqu'à 10h30, 10h30 boire de bébé et ainsi de suite... C'est vraiment un défi de taille que d'accepter de vivre dans le moment présent en suivant son instinct et en acceptant de vivre une vie sans que tout soit organisé.

mardi 17 mai 2011

Vivre le moment présent

Je n'ai jamais été bonne pour vivre dans le présent. Quand j'étais plus jeune, je passais mes soirées enfermée dans ma chambre avec mes écouteurs sur les oreilles à vivre la vie que j'aurais quand je serais grande. En sixième année, je m'inventais des histoires où je portais un tailleur, c'est pour vous dire comment j'ai toujours été loin de ma réalité.

Les années passent et je me suis rendue compte que certains moments de ma vie sont passés trop vite... Cependant, même en ayant réalisé cela, je n'arrie toujours pas à vivre dans le moment présent. Vos commentaires m'ont fait voir que je devrais profiter de mon congé plutôt que de penser à mon retour au travail qui arrivera assez vite.

Je me donne donc le droit de m'ennuyer de certaines choses mais je vais me donner le défi de profiter le plus possible de mon congé et de passer d'agréables moments.

dimanche 15 mai 2011

Avec un message comme ça...

Comment ne pas acheter ou se sentir fière de son achat avec un message comme ça: «So you're interested in PUMA? Nice move. You're obviously smart, confident and know what you want in life. Sure, you work hard, but you're no slave to the rat race. You know the score. You call the shots. You make the most of your chances. So buy this, it suits you.» C'est le «corporate message» présent dans le livret de garantie qui venait avec ma montre. ;)

mercredi 11 mai 2011

Un baume pour mon coeur

Ces temps-ci, je trouve tout très difficile... Aujourd'hui, j'ai reçu un baume pour mon coeur. Ça va paraître très superficiel mais je m'assume... J'ai reçu mon cadeau de la fête des mères. Le petit monsieur de DHL est venu me livrer un beau gros paquet renfermant ce sac à main Coach choisi par mon amoureux. Ça va peut-être me donner le goût de sortir de la maison un peu...

mardi 10 mai 2011

Je m'ennuie de...

 -> Porter des talons aiguilles et des jupes crayon. (Les talons c'est pas pratiques avec 2 enfants à trimballer et je ne rentre pas dans les vêtements que je portais avant ma grossesse) 
 -> Me maquiller et me peigner le matin. (Pas le temps entre l'allaitement et le temps que me demande ma plus vieille et à quoi ça servirait de le faire?)
 -> Revenir du travail avec le cerveau qui bouillonne d'idées. (Je me sens vide et inutile à la maison...)
 -> D'aller me chercher un bon cappuccino sur l'heure du lunch. (Je peux bien m'en faire un à la maison avec notre super machine à café mais c'est pas la même détente que ma petite marche en solitaire pour aller le chercher)
 -> Dîner avec une copine de fille sans enfants avec une bonne coupe de vin. (Dîner au resto avec un bébé, c'est pas aussi reposant...)
 -> D'avoir une vie à moi avec du temps pour moi. Je n'ai même pas 3 semaines de congé de maternité de complétées que j'ai le mal du travail...

Ça ne doit pas aider que j'aie été arrêtée de travailler pratiquement toute ma grossesse non plus... Va bien falloir trouver comment m'en sortir parce que ça ne fait que commencer...

vendredi 6 mai 2011

Première parcelle...

Je rêve d'une fin de semaine seule dans un spa ou d'une semaine dans le Sud... Est-ce parce que... ...je manque de sommeil avec bébé 2 qui me tient éveillée longtemps la nuit...? Parce que... grande soeur est dans une passe du «Non, non, non...»? Ou parce que le soleil ne veut pas rester dans le ciel...? Peut-être un peu des trois...