mardi 27 décembre 2011

Courir après sa vie

Vous savez ces gens qui dans les films courent tout le temps? Ils courent dans le métro et à la sortie de celui-ci. Ils courent pour traverser la rue. Ils courent lorsqu'ils ont un café dans une main ou bien le cellulaire à l'oreille. Ils courent pour attraper un ascenseur. Et bien si vous ne le saviez pas, ces gens existent dans la vraie vie aussi!

J'habite avec un homme qui est toujours entrain de courir. Je ne parle pas ici de course (malgré qu'il pratique aussi ce sport!). Il se lève le matin et la course commence. Il lui faut tout de suite déjeuner en lisant les nouvelles, ensuite sauter dans la douche et après cela, il faut se dépêcher à faire les commissions. Il ne faut pas perdre une minute. Il pourra commencer à vivre lorsque tout ce qu'il avait à faire sera fait!

De mon côté, je ne suis pas du matin. Je me lève tranquillement. Je n'aime pas déjeuner tout de suite. J'aime prendre le temps de m’asseoir sur le divan avec ma cocotte et flâner un peu sur mon ordinateur pendant qu'elle écoute une émission. J'aime les journées pyjama ou vêtements mous plutôt que de courir m'habiller.

Je rêvais d'un 24 décembre en vêtements mous mais je ne l'ai pas eu. En plein milieu d'après-midi (pendant qu'il faisait les courses), mon conjoint a décidé d'inviter ses parents à venir prendre l'apéro.

Je rêvais d'un 25 décembre relaxe mais ça non plus je ne l'ai pas eu. À peine les cadeaux du Père-Noël déballés, mon conjoint était rendu dans la cuisine à préparer une tourtière. Mais ce n'est pas une préparation de pâte à tarte relaxe... Non, non, non. Il faut que ça se fasse vite. Ensuite, on déjeune en vitesse. On va s'habiller et on file chez les beaux-parents pour les cadeaux et le dîner. On revient à la maison, on couche les enfants et on ramasse car les beaux-parents sont invités à souper! Bref on a pas arrêté!

Je rêvais d'un 26 décembre qui me permettrait de me remettre du 24-25 avant que la course ne recommence (on va chez mes parents pendant quelques jours) mais non! Visite à la clinique pour mon petit amour qui était fiévreux depuis 2 jours et on nous envoi finalement à l'hôpital. On lui passe une batterie de test et il semblerait que ce qui lui cause 40 de fièvre n'est qu'un méchant virus. Cocotte quant à elle nous réveille cette nuit en nous disant qu'elle a mal à une oreille... Les tubes sont tombés et l'ORL m'avait dit que si elle ne faisait pas d'autre otite, c'était réglé et elle n'aurait pas besoin d'en avoir d'autres... On attend à demain et si elle nous dit encore qu'elle a mal, on repart pour la clinique.

Aujourd'hui 27 décembre, à 9h45, mon conjoint était déjà entrain de mettre la petite dans l'auto. En un peu plus d'une heure, il a eu le temps de déjeuner, prendre sa douche, s'habiller, appeler sa mère et regarder les spéciaux sur internet. Pendant qu'il cour après sa vie, moi j'ai décidé de m'arrêter. Je suis habillée en mou, je ne stress pas pour les vêtements propres pas pliés dans le panier ou toute autre tâche qui devrait être accomplie et je profite du calme de la maison pendant que bébé dort (enfin!).

vendredi 23 décembre 2011

Je vous invite chez-moi pour Noël!

Joyeuses Fêtes!

Je partage avec vous des photos de ma maison décorée pour Noël:
 Notre sapin de Noël

 Les bas de Noël accrochés dans l'entrée

 Notre cocotte nous allume un feu à tous les matins

Le cadeau de mon papa emballé avec un sac en papier de l'épicerie, des rouleaux de papier essuie-tout et une petite boîte de carton dont j'ai parlé lors de ma participation au concours de Mamanbooh. Vive le recyclage.

jeudi 22 décembre 2011

Faire la sieste


Il paraît que quand on est une maman en congé de maternité, il est normal de faire des siestes.
Cet après-midi, j'ai décidé de laisser tomber la liste de choses que j'ai à accomplir et de me mettre au lit après avoir couché mes deux petits amours pour la sieste.

lundi 19 décembre 2011

La passoire



Non non, je ne vous parlerai pas de l'ustensile de cuisine permettant d'égoutter des aliments...

Je vous parlerai de la passoire dont on parle dans l'expression «être une vraie passoire». Cette expression est très souvent employée quand on parle d'un mauvais gardien de but. On dit alors qu'il est une vraie passoire car il laisse passer toutes les rondelles. Mais je ne vous parlerai pas de hockey dans ce billet. Je vous parlerai des passoires qu'on peut rencontrer sur la route.

À quoi ressemble une passoire sur la route? C'est une voiture. À première vue, elle ressemble à toutes les autres. Cependant, quand on la suit, on s'aperçoit qu'elle est différente. Elle est conduite par une personne qui laisse une distance d'au moins 3 voiture entre elle et la voiture qui précède. Elle est freine dès que les feux arrières d'une voiture s'allume (et ce même si la voiture qui freine est 4 voitures devant elle). Pourquoi l'appelle-t-on la passoire? C'est parce que dans le trafic, elle permet à tous les véhicules de la voie de droite de pouvoir vous dépasser et ensuite se ranger tranquillement dans la voie de gauche. Alors que vous pestez contre le trafic, la passoire devant vous offre un très bel espace (une distance de 3 voitures, c'est parfait pour un changement de voie sans stress) pour laisser passer toutes les voitures qui désirent arriver au travail ou à la garderie avant vous.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ce type de passoire? Parce qu'elles m'énervent. Bon... un paquet de choses m'énervent ces temps-ci et moi qui ai toujours été une enragée au volant (enragée dans le sens de chialeuse derrière le volant qui gesticule pas mal), ça ne va pas en s'améliorant! Des suggestions pour être plus zen au volant?

samedi 17 décembre 2011

Papa a le dos large!

Ces temps-ci, dès que quelque chose n'est pas à sa place ou que quelque chose est brisé, ma fille me dit que c'est la faute de papa.

L'autre soir, elle chantait Petit papa Noël avec mon conjoint et voici les paroles qu'elle a chanté:
«Mais avant de partir
Il faudra bien te couvrir
Dehors, tu vas avoir si froid
C'est un peu à cause de mon papa»

Une chance qu'il a le dos large son papa!


vendredi 16 décembre 2011

Illumination d'enfant!

Hier soir, ma cocotte qui était couchée depuis une bonne demi-heure se relève et m'appelle. Lorsque j'arrive à ses côtés, elle s'exclame comme si elle avait eu une illumination: «Maman, les enfants c'est pas des adultes!!».

Quelle réflexion! Effectivement, les enfants ne sont pas des adultes. Laissons-les donc être des enfants...


jeudi 15 décembre 2011

C'est quoi le lien?

Je lisais sur cyberpresse.ca l'article «Mode en 2001: Galliano pardonné, Kors adoré» et ce paragraphe m'a fait me questionner.

«La robe Vera Wang choisie par l'actrice de téléréalité Kim Kardashian pour épouser en août le basketteur Kris Humphries a reçu 86% de commentaires approbateurs, bien que le couple ait annoncé son divorce 72 jours plus tard.»


Est-ce donc de dire que si un couple divorce rapidement après le mariage, la robe devrait avoir moins de commentaires approbateurs? Et bien, bravo à Vera Wang pour avoir créer une robe qui a réussi à susciter des commentaires d'approbation même si le couple est divorcé peu de temps après le mariage.....

mercredi 14 décembre 2011

Journée Coucou



J'ai choisi de saluer mes blogueurs préférés dans ce billet en vous disant pourquoi j'aime tant les lire.

X-Mom: Des textes parlant de situations de la vie de tous les jours racontés avec beaucoup d'humour. Elle me fait toujours sourire. Lorsque je vois qu'elle a écrit un nouveau billet, je me précipite pour le lire!

Mamanbooh: C'est une femme touchante. Une femme qu'on ne peut qu'admirer quand on la lit car on envie sa force. Une femme forte mais tellement tendre en même temps. Mamanbooh, quand je te lis, je n'ai qu'envie de te dire «Lâche pas! Je ne te connais pas mais je t'aime!»

Bizz et ses histoires: Une maman dingue (c'est pas moi qui le dit, c'est écrit sur son blogue!)  qui nous amène partout dans l'univers d'une maman. Sur ce blogue, il n'y a pas de sujets tabou et ça fait du bien!

Maman 3.0: Avec elle, on commence une histoire en imaginant quelque chose et quand on arrive à la fin, on se rend compte qu'on était bien à côté du punch. Elle a le don de nous surprendre! J'adore!

La Belle:  Dans chaque billet, elle partage. Elle partage des moments touchants. Elle partage de la gratitude envers la vie. Elle partage de belles trouvailles. Elle partage de belles photos. Merci de tant de partage.

Je vous lis aussi avec beaucoup de plaisir:

Il était une fois dans le Sud... du Québec: Looange
Le ciel est bleu, la mère est calme: Anik, Julie et Evely
Mère célibataire et débordée: Stéphanie
Les chroniques de la couvée: Majka
M comme Maman: M
Tchoubi:: Petites histoires créatives: Tchoubi
Les (Z)imparfaites: Nadine et Nancy

J'adore lire des blogues et j'adore aussi celles qui lisent le mien.

Bonne lecture!

mardi 13 décembre 2011

Ce que votre blogue dit de vous...

Ce que mon blogue dit de moi:

J'adore le jaune.
J'adore les bijoux (mais je n'en porte pas beaucoup et ils sont très discrets), le brillant, le cristal, la lumière.
Le voile noir devant le fond de mon blogue vous indique que je me garde une petite gêne.
Le titre de mon blogue commence par «Une parcelle» ce qui s'accorde très bien avec l'énoncé précédant.
L'écriture du titre du blogue et de celui des billets ressemble à une écriture manuscrite car ce blogue me sert un peu de journal.

Voilà!





jeudi 8 décembre 2011

Pas de secrets pour personne....

Quand on a des enfants, c'est difficile d'avoir des secrets. C'est un fait!

Vous rappelez-vous l'annonce de «je ne me souviens plus quelle marque de produit pour guérir une vaginite» dans laquelle un enfant promène la boîte du dît produit dans un petit camion près de sa mère qui est avec ses copines?

Dernièrement, il m'est arrivé quelque chose mettant en scène ma cocotte (quand même beaucoup moins gênant que l'annonce cité plus haut) alors que j'avais une copine à la maison. Ma cocotte s'est mise à parler dans son petit cellulaire jouet à mon chum (qui était au travail à ce moment).

Cocotte au cellulaire: «Allo papa! T'es où? T'arrives quand?»

Ma copine de me dire en riant: «Ouan on sait ce que tu dis à ton chum quand tu l'appelles!»

C'est tellement poche mais c'est tellement vrai... quand je l'appelle, ça ressemble souvent à ça...

mercredi 7 décembre 2011

Faites de bonnes actions et vous serez récompensés

Je suis à la fruiterie, dans la file qui attend pour payer à la seule caisse d'ouverte. Une 2e caisse ouvre mais comme tout le monde se lance vers cette dernière, je décide de rester dans la file où j'étais car il ne reste plus que la dame qui attend pour payer et un monsieur avec peu de choses dans son panier. Le monsieur me fait gentiment signe de passer devant lui (un bébé dans un panier, ça nous attire beaucoup de courtoisie). J'accepte en le remerciant.

Moi qui pensait que ça irait vite, comme toujours lorsque je choisi une caisse, ce n'est pas le cas. Cette fois ce n'est pas le cas car la madame devant moi veut que la fruiterie lui offre «je ne sais pas trop quoi!»... Le monsieur derrière moi voyant cela décide de changer de caisse. Comme j'avais commencé à mettre des choses sur le comptoir, j'attend... La gérante arrive et accepte d'offrir le «je ne sais pas trop quoi!» et je me dis qu'enfin ce sera à mon tour. Mais non! Le conjoint de la dame arrive avec d'autres articles. Ils finissent enfin par payer et se tasser, c'est mon tour! Pendant que la caissière scanne mes items, je vois le gentil monsieur qui est en train de payer à l'autre caisse. Lui qui m'avait laissé passer pour que je passe plus vite est finalement sorti avant moi de la fruiterie.

En voyant cela, je me suis rappelé avoir déjà entendu ceci: «Faites de bonnes actions et vous serez récompensés!» Je ne pensais pas que la récompense pouvait venir aussi rapidement!

lundi 5 décembre 2011

Laisse le derrière de mon VUS tranquille!


Pour ceux qui possèdent un VUS, le premier paragraphe ne s'adresse pas à vous mais vous fera peut-être vous sentir moins seul.

Message à ceux qui ne possèdent pas de VUS:
Un VUS, c'est gros! Pas énorme mais plus gros qu'une auto. Quand vous suivez un VUS, du volant de votre auto, vous ne pouvez voir ce qui se passe devant lui car vous êtes plus petit. Si vous ne pouvez voir devant lui, pourquoi lui collez vous au derrière? Parce que vous pensez que vous êtes le seul de pressé et que tous les gens devant vous ne veulent que vous ralentir? La prochaine fois que vous suivrez un VUS et que vous vous apprêtez à lui coller le nez de votre auto dans le derrière, réfléchissez à ceci: «Ce n'est peut-être pas lui qui bouchonne alors laissez son derrière tranquille!».

Message à ceux qui possèdent un VUS:
Si vous avez lu le paragraphe précédent, vous vous êtes sûrement reconnu en tant que propriétaire tanné de se faire coller au derrière par les petites autos. Ma question pour vous est donc la suivante: Si ça vous tanne de vous faire coller au derrière quand ce n'est pas vous le problème, comment se fait-il que certains propriétaires de VUS fassent la même chose aux autres VUS? Donc à vous aussi, je vous dit: «Solidarité, laissez le derrière de mon VUS tranquille!»

Ce message m'a été inspiré par une gentille conductrice d'un joli VUS blanc BMW qui pensait être seule sur la 40 ce matin! Quand il y a une dizaine de voiture devant moi, même si vous me collez au derrière ou que vous essayez de me dépasser par la droite (ce que je ne vous laisserez pas faire, je vous le promet!), ça n'avancera pas plus vite! Partez plus tôt si vous êtes pressée mais de grâce, laissez le derrière de mon VUS tranquille!


dimanche 4 décembre 2011

N'est pas super maman qui le veut!



Samedi, mon conjoint passe l'aspirateur au sous-sol  et en remontant au rez-de-chaussé, il me demande: «As-tu fait l'époussetage du RC hier lorsque tu as passé la balayeuse?» Moi de répondre: «Je n'ai malheureusement pas réussi à trouver où caser l'époussetage entre le sapin de Noël fait avec cocotte, les décorations de Noël, la balayeuse, le temps où je me suis occupée des 2 cocos pour le dîner, les changements de couches, l'allaitement, le RV chez l'ORL, le magasinage pour trouver la fameuse ouate pour le village de Noël, la visite à la pharmacie, le lavage, le téléphone avec le pédiatre, etc...»

Moi qui me trouvait pas mal bonne d'être passée au travers de tout ça, ça a l'air que je ne suis pas encore une super maman, l'époussetage n'était pas fait! Je vais devoir m'acheter le livre 150 façons d'être une super maman! (Je blague, je préfère rester une maman bien ordinaire!)

samedi 3 décembre 2011

Mon père m'a toujours dit...

Mon père m'a toujours dit: «Y'a tant de chiâlage à se faire dans une journée, faut que ça se fasse!»

Je trouve que ces sages paroles vont très bien avec les paroles de cette chanson d'Helmut Fritz que j'ai en tête...

«Ça m'éneeeeeerve
Toutes celles qui portent la frange à la Kate Moss
Ça m'éneeeeeerve
Le rouge à lèvre c'est fini, c'est maintenant le gloss
Ça m'éneeeeeerve
Toutes celles qui rentrent dans des jeans slim en taille 34
Ça m'éneeeeeerve....»

Vous aurez compris que le nom de la chanson est... Ça m'énerve! ;)



vendredi 2 décembre 2011

Vendredi merci, Elle aussi!!


Vendredi Merci (Origine)

Je suis reconnaissante à Julie Le Breton pour avoir confessé à l'émission Les enfants de la télé qu'elle parlait mal!  Je sacre pas mal moi aussi... Mettons que j'essaie de réduire ça car j'ai un petit perroquet de 3 ans à la maison... 

Voici deux faits vécus:

Dans le stationnement de la garderie, je ne suis pas stationnée à la même place que d'habitude. Ma cocotte me demande pourquoi et je lui répond que c'est parce qu'il y avait déjà une auto à cette place là donc que j'en ai pris une autre. Ma cocotte de lâcher toute sérieuse: «Ah ben babarnak!!»

Dernièrement, en entrant dans notre chambre avec mon conjoint, ma fille cherchait notre panier à linge. Elle demande à mon conjoint où il se trouve et il dit qu'il ne le sait pas (je l'avais descendu au rez-de-chaussé pour faire du lavage). Elle lâche alors: «Ah ben marde de cul!!!» Mon conjoint lui demande de répéter et elle se met à pleurer (elle savait que ce qu'elle avait dit était pas bien et était pas contente de s'être fait prendre par défaut). Mon conjoint me demande alors où elle a bien pu apprendre ça.... «C'est de moi...»


jeudi 1 décembre 2011

Un cercle vicieux

Tout est toujours à recommencer non?

Le matin, on fait le lit. Le soir, on le défait. Et le lendemain, on recommence.

On lave tous les vêtements de la maison et quelques jours plus tard, tous les paniers à linge sont pleins.

On fait la vaisselle, on contemple le comptoir vide et propre et après le souper, tout est à recommencer.

On vide le lave-vaisselle et le lendemain, on recommence.

On passe la balayeuse et quelques jours plus tard, la maison est encore pleine de poussière.

C'est sûrement pour cette raison que les gens partent en vacances dans le Sud plutôt que de rester à la maison...

Mon conjoint prend 3 semaines de vacances à Noël, je devrais sauter de joie mais ce n'est pas le cas. Avec lui, il faut que ça bouge... Pas moyen d'arrêter deux secondes. Et au lieu de m'aider avec les enfants, il se trouvera 40 000 commissions ou activités à faire pour ne pas être dans la maison. Ensuite, il me dira que s'il ne m'aidait pas à la maison, c'est  parce qu'il faisait des commissions pour la famille.

Ce qui me ferait plaisir à Noël cette année, ce serait de partir dans le Sud seulement avec mon conjoint et mes enfants. Pour être ensemble et profiter de la vie sans avoir à se préoccuper des tâches de la maison (ni des party de Noël qui grugent de l'énergie). Même pas de lit à faire! Ce serait le rêve!!


mercredi 30 novembre 2011

À l'écoute de la petite voix

Dernièrement, je me suis rendue compte que je n'étais pas vraiment à l'écoute de la petite voix qui me parle parfois. Je me suis donc donné comme défi d'être plus à l'écoute.

Défi réussi: En payant pour mon stationnement à l’hôpital, la petite machine me dit d'appuyer au bas si je veux un reçu. Je me dis alors: «Pourquoi je prendrais un reçu, ça va terminer dans le fond de ma sacoche encore!» mais... ma petite voix m'a dit de le prendre. J'ai donc pris mon reçu et une chance que je l'ai fait!! Une fois le reçu en main, je me rend à l'auto, j'installe mon coco dans l'auto et je range la poussette dans la valise. Je me rend ensuite à la barrière et entre mon ticket. Un joyeux message me dit: «Date dépassée» et la barrière refuse de s'ouvrir. J'appui donc sur le bouton pour avoir de l'aide (plusieurs fois!!) mais aucune réponse et le poste de péage est fermé car il est tard donc pas de petit monsieur dans la cabine pour m'aider. Les voitures commencent à s'accumuler derrière moi et je dois reculer et retourner à l'intérieur de l'hôpital. JE RAGE! J'ai l'air d'une pauvre dinde qui n'a pas payé son ticket alors que ce n'est pas le cas. J'ai un bébé exténué après la batterie de tests qu'il vient de passer et moi, je ne rêve que d'être à la maison! J'ai dû me rendre au poste de sécurité et après avoir dit au monsieur que j'ai payé mon ticket mais que je n'arrivais pas à sortir, il m'a demandé si j'avais un reçu. Bingo, je sors le dit reçu du fond de ma sacoche et hop, quelques minutes plus tard (le temps de retourner à l'auto, rembarquer bébé et retourner à la barrière), j'étais sortie!!

Défi échoué: Hier matin, mon conjoint tente de rattacher un des côtés du bracelet de sa montre de sport avec un couteau. Pas n'importe quel couteau, un beau couteau à couper tranchant. Dans ma tête, quand je l'ai vu s'enligner, la petite voix dans ma tête m'a dit: «Il me semble que c'est dangereux ce couteau là!» Mais, je me suis dit que c'était un grand garçon et qu'il était capable de savoir ce qui était dangereux de ce qui ne l'est pas... Et bien croyez le ou non, il est passé tout droit et s'est ouvert un doigt. 4 points de suture!

samedi 26 novembre 2011

Des chansons qui nous rejoignent


J'avais envie d'écrire mais je ne savais pas quoi. Puis, cette chanson une chanson m'est venue en tête. Cette chanson, elle me touche. Cette détresse que plusieurs personnes semblent vivre comme moi, elle est dans cette chanson. Cette chanson me fait du bien car ça me fait penser que je ne suis pas seule à être dans le brouillard. Tous les jours, je vis ma vie comme une personne normale. Je suis capable de sourire et les gens qui me croisent ne pourraient dire que je suis mal en point. Je ne broie pas du noir à toute heure du jour ou de la nuit, j'ai quand même de bons moments. Mais en dehors de ces bons moments, il y a du brouillard.

Cette chanson qui me rejoint, c'est Le monde est stone de Luc Plamondon.

En voici les paroles:

J'ai la tête qui éclate
Je voudrais seulement dormir
Métendre sur l'asphalte
Et me laisser mourir

Stone
Le monde est stone
Je cherche le Soleil
Au milieu de la nuit

J'sais pas si c'est la Terre
Qui tourne à l'envers
Ou bien si c'est moi
Qui m'fait du cinéma
Qui m'fait mon cinéma

Je cherche le Soleil
Au milieu de ma nuit

Stone
Le monde est stone

J'ai plus envie d'me battre
J'ai plus envie d'courir
Comme tous ces automates
Qui bâtissent des empires
Que le vent peut détruire
Comme des châteaux de cartes

Stone
Le monde est stone

Laissez-moi me débattre
Venez pas m'secourir
Venez plutôt m'abattre
Pour m'empêcher d'souffrir
J'ai la tête qui éclate
Je voudrais seulement dormir
M'étendre sur l'asphalte
Et me laisser mourir
Et me laisser mourir


jeudi 24 novembre 2011

Je suis en panne

J'aurais tant de choses à dire mais je suis en panne...

Je ne sais pas comment les dire... Quand je m'essaie, ça sort tout croche... Alors j'efface.

Mon devoir pour le reste de la semaine: me trouver de l'aide pour apprendre à me recentrer sur moi-même... Je dois trouver quels sont mes besoins, quels sont mes désirs et mes ambitions... et finalement, comment je peux les faire valoir...

jeudi 17 novembre 2011

Méli-mélo post-déménagement...

La dépendance au béton vaincue!

J'étais triste de quitter ma maison de Montréal... j'ai eu un pincement au coeur en y retournant pour la dernière fois... J'aimais mes portes patio triple donnant sur une immense terrasse et qui laissait entrer la lumière dans la maison. Cependant, ce week-end, j'ai ressenti le bonheur de ne plus être entourée de béton... Je faisais la vaisselle et en regardant par la fenêtre au dessus de l'évier, j'ai vu de l'herbe, un arbre et une piscine et je me suis sentie apaisée...

J'ai aussi adoré voir ma petite cocotte faire du vélo dans la rue devant chez-nous plutôt que d'être limité à un trottoir et devoir faire attention aux voitures stationnées devant. Elle a aussi eu droit à son baptême de jeux dans les feuilles. Le béton a ses avantages mais la banlieue aussi!

L'adaptation ou la vengeance est douce au coeur de l'Indien...

Mon conjoint est probablement comme plusieurs autres hommes, un grand enfant. Vous connaissez l'expression «Si on lui en donne un pouce, il en prend long comme le bras»? Et bien cette expression est parfait pour décrire mon conjoint. Il a abuse toujours de la liberté qu'on lui donne. Ça m'a toujours énervée...(et ça m'énerve encore) mais comme je ne peux le changer, je m'adapte... Tout a un prix non? J'ai trouvé le mien pour ses abus.

Hier, en après-midi, mon conjoint me dit qu'il va revenir tôt car il a un début de rhume. Vers 17h00, il m'appelle pour me demander s'il peut aller prendre une petite bière rapidement avec son meilleur ami. Je lui dis que rendu là, il est aussi bien de souper avec car de toute façon, s'il va prendre une bière, il va revenir tard, n'aura pas soupé et on va être rushés car ça va être l'heure de coucher les petits. Qu'il aille prendre seulement une bière ou qu'il soupe avec son ami me mettait dans la même situation: faire souper les enfants et donner les bains toute seule. Ça ne m'enchantait pas trop car on est déménagés ce week-end et je suis fatiguée mais bon, si j'avais refusé, j'aurais été la méchante conjointe qui le brime de sa liberté. Ce que je ne savais pas, c'est qu'un souper ça prend plusieurs heures... il est rentré à 10h30!

Ça m'a vraiment mise en colère mais je n'ai rien dit. Je me suis couchée en me disant qu'il avait pris du bon temps et que je méritais moi aussi de me gâter. Ce matin, je suis donc allée m'acheter une belle paire de jeans (pas une petite paire pas chère, une belle paire de jeans Guess) et une ceinture. Est-ce immature? Peut-être, mais si ça m'aide à mieux accepter l'attitude «Me, myself and I» de mon conjoint, pourquoi pas?

Les pauvres femme de la taille d'un mannequin

Qui plaint ces femmes? Personnes. Elles sont minces et peuvent facilement s'habiller. Et bien, depuis que j'ai perdu beaucoup de poids, je les plains. Dès que je me cogne, je souffre!! La petite couche de gras qui servait de coussin pour absorber les chocs est disparue et on dirait que je me cogne directement sur les os. Je ne suis pas squelettique alors imaginez les femmes minces comme un fil... pauvres elles que je me suis dis tout de suite après m'être cogné la hanche sur le bac de recyclage...

Santé


Mon médecin est tombée à la renverse lorsqu'elle m'a vu il y a quelques semaines... Elle trouvait que j'avais perdu beaucoup de poids. Mes prises de sang n'ont rien révélées et on en est venues à la conclusion que c'est relié au stress que j'ai vécu dans les derniers mois. La dernières fois que j'ai eu cette taille, j'avais 17 ans! Les jeans que je me suis achetés sont de taille 25! Les vêtements que je m'étais achetés avant de retomber enceinte ne me font plus... Je voulais m'habiller propre pour passer chez le notaire cette semaine et j'avais seulement l'air de porter les vêtements de quelqu'un d'autre... J'ai donc dans ma garde-robe des vêtements de grandeur 30 à 25!

vendredi 11 novembre 2011

Vendredi merci, ça achève.

Vendredi Merci (Origine)

Ça achève enfin! Demain, à cette heure, nous serons bien installés dans notre nouvelle maison.

mercredi 9 novembre 2011

Super maman v/s Super papa


Je ne sais pas comment ça se passe dans votre couple mais ici, mon conjoint pense être le plus super dans notre couple alors que de mon côté je crois être la super du couple...

Avec le déménagement et les deux maisons, il faut dire qu'on en fait pas mal tous les deux. Mais comme toujours, nous n'avons pas la même perception du travail de l'autre.

Mon conjoint pense que:
Il en fait plus car il travaille le jour (c'est un homme TRÈS important donc quand il dit qu'il travaille, c'est pas de la petit job, c'est du gros travail! (légère pointe de sarcasme ;)) et le soir, il est à l'autre maison pour nous faciliter la vie lors de notre déménagement. (Je peux vous le confirmer, le garage est A1!!!)

Et que moi, je me la coule douce à la maison (il doit avoir raison, je trouve le temps de blogger!) car je n'ai pas de stress de rencontres ou de personnel à gérer (Haha, peut-être pas du personnel mais des enfants, ça oui!!). Je m'occupe de bébé (mais s'occuper d'un bébé, c'est pas vraiment difficile). Et je fais des boîtes pour déménager dans la nouvelle maison. (Le ménage, la vaisselle, le vidage de poubelle, le lavage, eux se font par magie!)

Je pense que:
Il travaille très fort mais a le temps de dîner avec des amis de gars au resto et prendre une petite bière (pendant que je mange à la course des foutus restants...).
Va porter des boîtes à notre nouvelle maison et range le tout à sa place (pendant que je couche seule les deux enfants).

Et que moi, je m'occupe seule le matin des deux enfants (car il est déjà parti à cette heure là). Durant la journée, entre deux boires, je fais le ménage de la maison, la vaisselle, le lavage, des boîtes (que je charge moi-même dans notre VUS pour qu'il soit prêt à partir après le souper), de la purée et j'en passe. Je vais chercher ma fille à la garderie, je fais ensuite manger mon coco et je prépare le souper. Je donne une fois sur deux les bains seules et je couche la plupart du temps les enfants toute seule. En soirée, je fais des boîtes et je retourne coucher ma fille qui se relève 15 000 fois. J'allais oublier, je suis celle qui administre le fameux antibiotique rose aux fruits (après les otites de mon bébé, ma cocotte fait une deuxième pneumonie en 1 mois... ça va super bien faire des boîtes avec une petite puce malade de 3 ans dans les jambes...)

Qui en fait le plus? Avec un peu de recul, je me dis que si lui pense qu'il en fait plus et que de mon côté je pense la même chose de moi-même, comme je trouve qu'il exagère, je dois exagérer moi aussi donc on doit être quitte... Ça tient la route comme raisonnement? ;)

lundi 7 novembre 2011

J'aurais voulu être un artiste...!


Il y a plusieurs années, j'adorais l'art. L'art sous toutes ses formes... Je faisais du dessin, de la peinture, du collage. Puis, un beau jour, j'ai tout arrêté. J'ai rangé mes pinceaux, mes crayons, tout mon attirail très loin et je n'y ai plus retouché. Pourquoi? Je me souviens de cette période comme d'une période de ma vie où j'étais très malheureuse... j'étais très mal en point et j'avais décidé de me séparer de moi-même je crois bien... J'ai oublié qui j'étais, ce que j'aimais dans la vie. J'ai oublié à un point tel que je n'étais plus capable de prendre de décisions. À quel resto tu veux aller? Je sais pas... Qu'est-ce que tu aimerais manger? Je sais pas... Qu'est-ce que tu aimerais avoir en cadeaux? Je sais pas...

Avant ma dernière grossesse, j'ai refait une dépression (vous aviez sûrement compris que lorsque j'ai arrêté les arts, j'en faisais une....). J'ai fait un dépression car je me suis rendue compte que je ne savais plus ce que je voulais dans la vie... je ne savais pas qui j'étais. J'avais vécu aux côtés de mon amoureux et l'avait suivie sans faire aucun choix. C'est comme si pendant plusieurs années, j'avais vécu sur le pilote automatique et je me réveillais en me rendant compte que je ne m'étais pas du tout rendue où j'aurais aimé me rendre....

J'ai beaucoup travaillé sur moi pendant ma grossesse. Mon arrêt de travail m'a donné beaucoup de temps pour lire et réfléchir. Petit à petit je me suis mise à mieux me comprendre, à me retrouver... Est-ce que tout est maintenant parfait? Non mais j'ai espoir...

C'était ma fête à la fin de la semaine dernière et j'ai trouvé la semaine passée ce que je voulais comme cadeau. Après une visite chez Desserres pour acheter du maquillage pour l'Halloween, ça m'a frappé... j'avais envie de créer! Mes parents m'ont donc donné des sous et vous pouvez voir sur l'image ce que mon magasinage a donné.

J'étais dans la magasin et je mettais tout ce qui me tentait dans mon panier sans compter. Si ça dépassait le budget? Tant pis! Pourtant, quand je suis revenue à la maison et que j'ai pensé à ce que je venais d'acheter, je me suis demandée... quand est-ce que je vais faire du dessiner, de la peinture et me servir de tout ce que j'ai acheté? Je me revoyais au secondaire travailler à tous les soirs sur ma table de dessin... Dans ce temps-là, j'avais tout mon temps, pas d'enfants, pas de travail.... Je me suis alors demandée, est-ce qu'il est trop tard pour me remettre à créer?

Je vais laisser le déménagement passer et ensuite, je vais me trouver du temps pour moi. J'en ai tellement besoin... Alors non, il n'est pas trop tard.

Ma petite soeur m'a demandé pourquoi je m'y remettais. Elle (et tous les autres membres de ma famille...) m'a dit qu'elle était très contente que je recommence car elle trouvait que j'étais tellement bonne. Elle a même gardé tous les dessins que j'avais fait pour elle quand on était jeunes (bon... je suis encore jeune... mais vous comprenez ce que je veux dire). Je lui ai dit que je ne savais pas... Au fond, je le sais, mais je n'avais pas envie d'en parler.

dimanche 30 octobre 2011

La rage au volant!

*** Attention, je ne mettrai pas de gants blancs pour l'écriture de ce billet***

Le titre de ce billet aurait aussi pu être «Tasse toi de là!», «Pousse toi de là», «Dégage!» ou tout autre titre auquel vous pouvez penser qui sonne dans ce genre là.

Pour revenir à Montréal en partant de notre nouvelle maison sur la Rive-Nord, je dois préfère passer par le pont. Je ne suis pas une dangereuse qui roule trop vite en voiture. Je ne roule pas plus de 10 km/h au dessus de la limite de vitesse en ville et sur l'autoroute, je roule 120 km/h. Je roulais donc en direction du pont quand.... une (insérer un sacre ici) de (insérer n'importe quel mot méchant ici et si vous n'avez pas d'inspiration, vous en trouverez plus loin dans ce bilet) s'est tassée devant moi. La FABULEUSE (voir ici beaucoup de sarcasme) conductrice de la Toyota Yaris 4P bourgogne roulait évidemment 100km/h! J'ai tout de suite deviné que la tarte prendrait elle aussi le pont. Je ne sais pas pourquoi le monde fait ça mais tous les épais de la terre change de voies des miles et des miles à l'avance pour être sûr de faire chier tout le monde derrière eux. Donc... la merveilleuse taponne aurait eu au moins 25 occasions (et ça ne tient compte évidemment que des occasions qui laissaient beaucoup de place pour changer de voie car Mme la conductrice de la Yaris doit être du genre à avoir peur des changements de voies serrés) de se tasser. Vous devinerez bien qu'elle ne l'a pas fait... Pourquoi? Pour ne pas rater le pont qui était encore à des miles et des miles!!

Dans la tête de notre charmante conductrice de Yaris ça devait sonner comme suit:
«Est-ce que la conductrice du CX-7 enragée au volant va bien finir par arrêter de me coller dans le cul?»

La réponse: NON!!! Voies rapides, ça le dit: Rapide! Si je veux rouler plus vite que toi (sans dépasser le 120km/h), j'ai le droit. Et comme je veux aller plus Rapidement que toi, j'ai le droit de m'attendre à ce que tu te tasses dans la voie qui se trouve à ta droite pour me laisser passer. Ensuite, tu te re-tasseras. Ne t'inquiètes pas, tu ne rateras pas le pont et ça me permettra d'arrêter de sortir des mots qui font de la peine au p'tit Jésus!

Finalement tant qu'à être dans la frustration, je partage avec vous deux choses qui me font m'arracher les cheveux:

- Les gens qui sont en manteaux d'hiver (genre M. Michelin) mais qui portent des gougounes! Si y fait assez froid pour que tu mettes ton gros manteau, il fait assez froid pour que tu te mettes quelque chose de plus chaud dans les pieds!

- Les gens qui soufflent les feuilles avec leur gros souffleur dans la rue. J'ai juste le goût de retourner les mettre sur le terrain et planter une pancarte qui dirait «Ramasse!». Non mais ça écoeure le monde trop lâches pour ramasser des feuilles qui préfère encombrer la rue avec des feuilles et faire de la pollution visuelle pour leurs voisins.

Et vous, avez-vous de la frustration à partager?

samedi 29 octobre 2011

La fin des microbes? Quand les poules auront des dents!

On tourne en rond avec les microbes... Mon petit coco qui avait jusque là été épargné a finalement une grosse otite dans chaque oreille. Heureusement, j'avais un rendez-vous chez le médecin hier et quand je lui ai parlé de mes inquiétudes par rapport au fait qu'il avait commencé à tousser et qu'Alicia venait de faire une pneumonie, elle a décidé de l'examiner pour finalement me dire que les poumons sont beaux mais les oreilles infectées. Au moins, ça me permet de comprendre pourquoi il n'arrêtait pas de se réveiller la nuit. Merci au Tempra qui lui a permis de faire une grosse nuit de 12h.

Et ce matin, chéri me demande d'appeler à la clinique médicale à l'ouverture pour lui avoir un rendez-vous car il n'en peut plus de tousser et ce matin, il a craché du sang...

Méchants microbes, laissez-nous tranquille!!

vendredi 28 octobre 2011

Vendredi merci, la semaine est finie!



Vendredi Merci (Origine), la semaine est enfin finie!

La semaine se termine sur une bonne note car nous avons enfin pu coller notre collant «J'ai vendu!». C'est donc la fin de notre saga de propriétaires de 2 maisons (et le retour très bientôt à des paiements d'hypothèque plus «normaux»!).

mercredi 26 octobre 2011

Les matins difficiles


Sortir du lit est une torture!

Je comprends pourquoi il m'est si difficile de sortir du lit. Je suis fatiguée, les boîtes pour le déménagement, les 2 semaines avec ma petite cocotte malade à la maison, le rhume que j'ai attrapé, le fait que je doive m'occuper seule de notre «vieux maison» pendant que mon conjoint s'occupe de la nouvelle et finalement le manque d'ensoleillement causé par l'arrivée de l'automne.

Je comprends tout ça mais ça ne rend pas les matins plus faciles. Je n'ai jamais été une matinale et ces temps-ci, ça me prendrait une tasse de café sur ma table de nuit pour me faire sortir du lit... Ça ou une douche froide... (mais cette option ne me tente pas trop...!).

mardi 25 octobre 2011

Ça fait rire les voisins! (sur l'air de «Ça fait rire les oiseaux» de la Compagnie Créole)

«La petite maladroite en couleur» http://anne-soline.net/wordpress/?page_id=330

Je n'ai pas de talents en cuisine, pas de talents en couture, pas de talents en horticulture... En fait, je ne suis pas très manuelle. Ce n'est pas tant que je n'aime pas ça... je dirais plutôt que lorsque j'avais la chance d'apprendre, ça ne me tentait pas. Je commence donc après un quart de siècle d'existence à m'intéresser à des choses que je ne maîtrise pas. Ça donne donc lieu à de drôles de choses...

Par exemple, mon conjoint m'a demandé il y a quelques mois de cela de faire de la pâte à pizza. La recette était ultra simple donc je me suis dit que j'y arriverais sans problème. Le résultat a été très concluant. Par contre, le pendant a été un peu pénible... N'étant pas habituée à cuisiner, j'avais gardé ma bague de fiançailles... Vous vous imaginez bien que j'avais le diamant entouré de pâte à pizza collante... En lavant ma bague, je me disais que quelqu'un qui cuisine souvent n'aurait pas fait une telle erreur de débutant. Les fois suivantes, je peux vous assurer que j'ai enlevé mes bijoux!

L'exemple précédant, je l'ai vécu dans ma maison donc pas à la vue de tous... Comme je ne passe pas ma vie enfermée chez-moi, il faut bien que mes voisins assistent à des spectacles de maladroiterie! Hier matin, comme il faisait beau, j'ai décidé de laver la petite piscine et le module de jeux extérieur de ma fille. Un vrai show d'humour pour mes voisins... De l'eau qui revolait partout!! Ensuite, je devais démonter le jeux extérieur et le rentrer dans le garage en vue de notre déménagement. Vous auriez du me voir «rusher» comme une malade après les énormes pièces de plastique. Dans ma tête, je me disais «soit je fais pitié... soit je fais bien rire». Pour ma part, je me trouvais bien drôle.

Malgré que je sois un peu maladroite (par manque d'expérience, bien sûr!!) j'y suis quand même arrivée. Ma B.A de la journée d'hier? J'ai bien fait rire ceux qui ont eu la chance d'assister au spectacle que je donnais dans ma cour arrière!

vendredi 21 octobre 2011

Vendredi merci!


Vendredi Merci (Origine)

Je suis reconnaissante pour:

Les choses qui commencent à se placer dans ma vie.

Les dernières semaines (ou les derniers mois, je ne sais plus trop), je les ai vécues assez difficilement...
Pas que ma vie soit compliquée. Plusieurs personnes aimeraient sûrement être à ma place...
Le problème est plus lié à la façon dont je perçois les choses qui m'arrivent. Vous savez quand vous voyez une petite pente comme une grosse montagne? Quand vous n'êtes plus capable d'organiser vos idées dans votre tête?
La montagne se dégonfle lentement et je me dis que tout va bien aller.

Le calme après la tempête...

jeudi 20 octobre 2011

Les méchants microbes nous assaillent!



Ma petite cocotte est revenue de la garderie un peu chaude la semaine dernière. Le lendemain matin, elle faisait de la fièvre et avait la voix rauque. Nous nous sommes dit qu'elle avait un bon rhume. Les nuits qui s'en sont suivies n'ont pas été très reposantes. Poussées de fièvre et toux très grasse qui la réveillaient. Elle a donc fait dodo avec moi car c'était plus simple comme ça que de me lever plusieurs fois la nuit pour aller la consoler.

Finalement, comme les choses n'allaient pas mieux après quelques jours, nous nous sommes rendus à la clinique où notre médecin de famille a diagnostiqué une possible pneumonie. Dès notre sortie de la clinique, nous nous sommes rendus à une clinique de radiologie pour des radiographies des poumons.

Notre médecin de famille m'avait dit que dès qu'elle recevrait les résultats, elle nous appellerait. Les radios ont été prises lundi après-midi vers 14h00 et les résultats sont arrivés à notre clinique médicale hier en fin de journée. Suis-je la seule à trouver que 48h c'est long pour des résultats d'une radiographie des poumons pour une petite fille de presque 3 ans qui souffre probablement d'une pneumonie?? J'avais détesté mon expérience dans cette clinique de radiologie où j'avais du me rendre il y a de cela quelques années et cette fois-ci, ça n'est guère mieux. Ils ne nous reverront plus, c'est certain.

Donc, après mon conjoint qui a fait une amygdalite il y a 2 semaines, ma cocotte fait une pneumonie et de mon côté, gros rhume et extinction de voix. Comme ma cocotte est malade, je la garde à la maison avec moi alors vous vous imaginez bien que garder le silence avec une petite fille de 3 ans pour préserver ma voix est impossible ;)

Mais il faut voir le positif dans tout ça me direz-vous... Oui, il y en a: mon petit coco a la chance de ne pas avoir été assailli par les méchants microbes et le fait que ma cocotte soit malade nous permet de passer du temps ensemble à la maison!

mercredi 19 octobre 2011

On y est presque!

Le petit collant «J'ai vendu!» sera bientôt collé sur notre belle pancarte Duproprio.
Je le croirai vraiment lorsque toutes les conditions de l'offre auront été remplies (preuve de financement de la banque et inspection). ;)
Les prières et pensées positives faites par tous les gens qui nous entourent ont portés fruit!

Tout est bien qui fini bien ou plutôt tout est bien qui commence bien.
Je commence mes boîtes, le décompte pour notre déménagement est démarré!

samedi 15 octobre 2011

Course en talons hauts


J'ai été témoin de quelque chose un matin de cette semaine en allant porter ma fille à la garderie. Je me disais qu'il fallait que j'écrive un billet sur le sujet et ça m'a fait penser au film «Scrooged». J'ai eu l'impression que la vie me faisait assister à cette situation pour me montrer ce que ma vie pourrait être si je ne fais pas attention. Un peu comme le dernier fantôme dans le film «Scrooged» qui lui montre ce que sera son futur s'il continu à vivre dans l'avarice comme il le fait.

J'imagine que vous vous demandez bien ce que j'ai pu voir à la garderie... Tout a commencé à quelques coins de rue de la garderie alors qu'une auto fait à peine son stop et vient me coller au derrière jusqu'à la garderie. Tout comme moi, la voiture se stationne. Je me dis alors que ça sent la «maman à la course qui va être en retard au travail». J'entre donc dans la garderie suivie de la maman et ses deux filles. Le hasard veut que la plus jeune soit dans le même groupe que ma fille. Alors que j'enlève le manteau de ma fille, l'autre maman presse sa fille d'enlever son manteau. Elle lui plaque ensuite un bisou à la course, lui souhaite une bonne journée et l'envoi dans le local. À peine la petite a mis un pied dans le local, la mère est déjà en route vers la sortie et presse sa fille un peu plus âgée de se dépêcher.

J'ai trouvé triste de voir cette petite fille laissée à la garderie en vitesse. J'ai eu l'impression que la vie me faisait assister à cette situation pour me prévenir que si je ne planifie pas bien mes débuts de journée lorsque je recommencerai à travailler, je pourrais bien ressembler à cette maman (ce serait mon genre d'être à la course en talons hauts et de pousser les enfants)... Je ne vous raconte pas cette histoire pour faire le procès de cette maman car je ne la connais pas, je ne sais pas si tous ses matins ressemblent à celui-ci ou si j'ai assisté à un de ces matins où tout va mal. Je ne la juge pas car ça peut arriver à tout le monde.

Je remercie donc la vie de m'avoir fait vivre cette situation en tant que spectatrice et je me promet de faire attention à ne pas presser mes enfants.

jeudi 13 octobre 2011

L'acceptation

Malgré l'achat d'une nouvelle maison et la mise en vente de la nôtre, je n'acceptais toujours pas ce qui s'en venait. Même après être passée chez le notaire, la nouvelle maison n'était toujours pas la mienne...

La vie m'a amenée à devoir aller peindre une pièce de notre nouvelle maison et c'est à ce moment que j'ai réalisé que je devais changer ma perception des choses. Cette nouvelle maison, nous allons l'habiter. Nos meubles vont s'y retrouver ainsi que notre famille. Cette nouvelle maison, c'est la nôtre.

Je me suis assise et je l'ai regardé. Je lui ai fait face. «C'est d'accord, je t'accepte.»

Depuis, les choses semblent vouloir débloquer pour notre maison de Montréal (notre «vieux maison» comme dirait ma fille). Des visites, des gens très intéressés et des offres à venir.

On se croise les doigts! ;)

vendredi 7 octobre 2011

Vendredi merci!

Vendredi Merci (Origine)

Je suis reconnaissante pour:

Mes parents qui partent de Rimouski pour venir nous aider à travailler sur la nouvelle maison tout le week-end.

Et ce vendredi, je fais un petit spécial, je fais aussi un vendredi Bravo!

Je me félicite pour avoir survécu à une semaine de fou! J'ai fait le grand ménage de la maison, j'ai commencé des boîtes, je suis allée peinturer à notre nouvelle maison, je me suis occupée du quotidien (faire de la bouffe, lavage, vaisselle, etc), j'ai fait les commissions tout ça en m'occupant d'une petite cocotte de bientôt 3 ans (nous avons même fait du bricolage ce matin avant de partir pour la garderie!!!) et un petit coco de 5 mois et demi. Et malgré la fatigue, ce soir, au lieu de procrastiner et attendre à demain pour faire la montagne de vaisselle que notre super souper (magret de canard avec croutons romarin, ail et huile d'olives, roquette avec carotte et pomme grenade et finalement en dessert, une compote de pêches et prunes avec jus et zeste d'orange) nous a apporté, j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai fait!

mardi 4 octobre 2011

J'ai perdu mon identité

Hier, comme mon conjoint était à la maison, je suis sortie faire des courses toute seule. Toute seule comme dans seule sans enfants. Alors que je marchais (sans poussette pour me tenir compagnie), j'ai eu cette réflexion: On dirait que j'ai perdu mon identité. C'était comme si sans mes enfants, je n'étais rien. Rien ne pouvait expliquer le fait que je sois mal habillée, peignée à la presse et pas maquillée... rien ne pouvait expliquer pourquoi je suis cernée comme dix. Rien derrière qui me cacher à la caisse (vous savez, les caissières n'ont souvent que de yeux pour les enfants donc pendant ce temps-là, elle ne voit pas votre état négligé!).

Aujourd'hui, je repense à cela et ce que je comprends de ma réaction d'hier c'est que j'ai moins l'impression que les gens me jugent quand j'ai les enfants avec moi. C'est comme si ça leur envoi comme message que je suis une maman et c'est normal que j'aie l'air de ça.

Donc, je me questionne: c'est quoi cette idée que les autres nous jugent systématiquement? Et s'ils me jugent, est-ce que ça me dérange vraiment? Franchement, le jugement de gens que nous ne connaissons pas ne devrait pas nous affecter non?

vendredi 30 septembre 2011

Vendredi merci!

Vendredi Merci (Origine)

Cette semaine, je suis reconnaissante pour:

- Un ami qui nous donne de son temps depuis le début de la semaine pour peindre les murs de notre nouvelle maison et nous aider à avancer plus vite afin que tout soit terminé lorsque nous déménagerons.
- Mon petit garçon qui est sage comme une image (Je vous le dis, c'est un vrai petit trésor!) et me permet de passer au travers un deuxième congé de maternité avec plus de facilité. Je crois qu'avoir eu un petit garçon exigeant beaucoup de réconfort et pleurnichard, je n'aurais pas survécu.

mercredi 28 septembre 2011

Une image, deux mots

Simplicité
Solitude

Il y a quelques semaines je cherchais une image avec le mot simplicité sur internet et j'ai trouvé celle-ci.
Depuis 1 semaine, je la regarde et ce qu'elle m'inspire, c'est plutôt la solitude.
Bref une image, deux mots.

samedi 24 septembre 2011

Bienvenue à Wisteria Lane!

Comme vous l'avez peut-être constaté, j'ai pris congé de mon Vendredi merci hier. Nous avons eu une semaine assez mouvementée qui s'est conclue par un passage chez le notaire hier matin.

J'aurais donc pu faire un genre de Vendredi merci sur notre nouvelle maison et bla bla bla mais non. Je suis totalement indifférente à la prise de possession de notre nouvelle maison (en fait, ces temps-ci, tout m'indiffère...). Je vous dirais même qu'après la visite de celle-ci hier après-midi, j'étais totalement désemparée (et ce même si la maison était d'une propreté étincelante! Monsieur Net n'aurait pu faire mieux, je vous jure!!). Lors de la seule visite que j'avais fait de la maison, il y a un paquet de choses que je n'avais pas vu... Je savais que cette maison n'était pas un coup de coeur et on dirait qu'hier c'est devenu encore plus concret. Nous avions fait le tour de 3 pièces de la maison que mon conjoint voulait m'arracher la tête... 

Alors que nous pensions n'avoir à peindre que 3 ou 4 pièces, c'est plutôt l'inverse qui arrive, on va  pratiquement tout repeindre. Ça me décourage de voir tout l'ouvrage que c'est pour la mettre à notre goût.  Heureusement, la décoratrice est passée aujourd'hui et nous a aidé à choisir nos couleurs et mettre un peu d'ordre dans nos idées.

Hier, en sortant de notre futur-nouveau quartier, j'ai eu un flash! Ça m'a fait pensé à Wisteria Lane, une petite rue d'une banlieu tranquille ou tout est beau, tout est propre dans l'émission Desperate Housewives (Beautés désespérées). Je me suis mise à me demander à laquelle des Desperate Housewives je peux bien ressembler. Certainement pas Bree, je suis loin d'être une pro dans la cuisine... (j'ai d'ailleurs un billet sur la pate à pizza et une bague à diamant qui n'est pas encore terminé d'écrire). Je ne suis pas non plus Gabrielle (malgré que pendant mon premier congé de maternité, je trouvais que je lui ressemblais pas mal dans sa passe de «je m'occupe plus de moi» où elle faisait dur) car malgré qu'un certain luxe fasse parti de notre vie, je suis pas mal loin d'une sacoche Dior.... et mon conjoint ne me laisse pas dépenser sans compter (ou avoir des comptes à rendre)! Lynette? Cette femme qui semble si aimante vers qui tous se retourne quand ils ont un problème et qui a un pouvoir d'écoute fantastique? J'aimerais bien mais ce n'est pas le cas. Je pense plutôt être une genre de Susan... Celle qui est bien ordinaire et un peu maladroite. Je lui ressemble aussi car tout comme elle, quand quelque chose me dérange, je suis du genre à monter au barricades pour défendre mes intérêts (ou ceux des gens qui me tiennent à coeur).

J'ai bien hâte de découvrir les autres Housewives de la rue et de voir s'il y a une place pour la Susan que je suis.

mercredi 21 septembre 2011

Quel défi!

«Il ne s'agit pas toujours d'acquérir quelque chose de nouveau mais plutôt de reconnaître ce qu'on possède déjà.» - Peter Ishkans (Peter Parfait)

Quel défi hein?!

lundi 19 septembre 2011

Que font les anglais qui déménagent?

Je me suis inspirée des anglais d'Angleterre sans le savoir! Découvert sur ce blogue En famille à Oxford:


«L’avantage de vivre dans une résidence universitaire comme celle de Summertown House est que tout étudiant habitant ici finit par s’en aller (on ne peut rester que deux années dans un appartement fourni par l’université) et par, ultimement, chercher à se débarrasser des biens acquis ici. Le babillard se trouvant dans l’entrée de notre immeuble est donc couvert depuis quelques jours d’affiches diverses annonçant des « Moving Sale » (« Vente de déménagement »). 

En plus de permettre le transport facile des articles, les « Moving Sale » de nos voisins doivent se faire rapidement. On peut donc négocier un peu les prix ou demander innocemment : « Vous n’avez pas autre chose dont vous aimeriez vous débarrasser? Le cadenas de vélo, là-bas, par exemple… » (fait vécu). Jusqu’ici, nous avons dépouillé nos voisins de tout ceci, en échange de quelques pounds bien entendu : mutli-prise de courant, hauts-parleurs et table d’ordinateur, manche mélangeur Braun, fer à repasser et cadenas de vélo.»



Ménage, déménage!

Avez-vous déjà remarqué qu'il y a le mot ménage dans "Déménage"?!

Comme je déménage dans 1 mois, j'ai commencé mon grand ménage. J'ai donc mis à jour mon blogue Vide dressing de Capara ( http://videdressingdecapara.blogspot.com/ ).

vendredi 16 septembre 2011

Vendredi merci!

Vendredi Merci (Origine)

C'est cette phrase qui m'inspire mon vendredi merci: « Les bonheurs sont rares et petits... mais ils sont là!» (Trouvé ici)

Petit bonheur de la semaine: Ma grande a passé la semaine à la garderie avec des petites culottes (même pour les dodos) et aucun accident.

Comme dirait Rihanna dans sa chanson Cheers: «I drink to that»

jeudi 15 septembre 2011

Batterie faible


J'aimerais bien avoir une batterie qui se recharge aussi rapidement que celle de mon Iphone lorsqu'elle est à plat mais il semblerait que ce n'est pas le cas.

Je n'écris pas beaucoup car je me sens vidée. Quand je suis dans un tel état, je ne trouve pas l'inspiration.

Voici donc un résumé de ce qui se passe dans ma vie:

Notre maison de Montréal n'est toujours pas vendue. Ce qui implique du ménage et des sorties avec les enfants pendant les visites (et je ne vous parle pas des visites libres qu'on fait en plus).

Nous passons chez le notaire la semaine prochaine pour notre nouvelle maison. Nous serons donc propriétaire de 2 maisons à partir de vendredi le 23.

Plus le temps passe et moins il y a de vêtements qui me font dans mon garde-robe. J'ai perdu les 40 lbs prises lors de ma grossesse et je continue de fondre. J'espère bien que ça va s'arrêter car je m'étais achetée des vêtements juste avant ma grossesse que je n'ai pratiquement jamais mis et si ça perdure, je ne les porterai pas plus... J'imagine que c'est le stress qui me rentre dans le corps. (J'ai un paquet de vêtements à vendre que j'ai pris en photo pour mon vide dressing mais je n'ai pas encore eu l'énergie de les transférer sur mon blogue).

Je me suis mise à la course il y a plusieurs semaines (mixte de marche et course à intervalles dans mon cas...) et depuis hier, j'ai atrocement mal à un genoux. On arrête donc la course pour le moment... Dommage, ça me faisait tellement de bien!

Déménagement dans un mois et aucune boîte de complétée... Les couleurs de peinture ne sont pas choisies, la décoratrice n'est pas réservée et les déménageurs non plus... Je n'ai pas encore appelé les assurances pour assurer la nouvelle maison en date de vendredi le 23 (et ça ne me tente pas de répondre au 90 000 questions (questions que je connais très bien étant donné que dans le cadre de mon travail, je m'assure du respect des normes de l'entreprise par les agents d'assurance...) que je vais me faire poser).

Pour terminer, une petite touche de positif: J'ai réalisé le week-end dernier qu'on va être bien dans notre nouvelle maison. Nous n'aurons plus de voisins collés, nous aurons ainsi plus d'intimité et plus d'air pour respirer... (Ça m'a pris du temps vous direz? Je vous l'accorde, je commence à voir clair, je commence à réaliser ce qui se passe...)

Une marche à la fois....

dimanche 11 septembre 2011

Philosophie

«Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort»
                                                - Nietzche

Cette citation m'est inspirée par les gens qui ont vécu le 11 septembre 2001 et qui en sont ressortis plus forts.

vendredi 9 septembre 2011

Vendredi merci!

La semaine passée, j'écrivais: «Les jours passent et ne se ressemblent pas... Ils passent à la vitesse de l'éclair et on se retrouve déjà au Vendredi Merci (Origine)!» et je pourrais ré-écrire la même chose cette semaine!

Je remercie la vie pour toutes les blogueuses qui me donnent de la lecture pour m'accompagner quand j'allaite aux petites heures du matin et pour mon meilleur ami anti-dépression: mon Iphone! Cet ami (je dois faire mon mea culpa: je ne voyais aucune utilité à ce truc quand mon conjoint m'en a fait cadeau peu de temps avant mon accouchement...) m'accompagne dans mon allaitement pour lire des blogues ou des mails et quand il n'y a plus de lecture, pour jouer au solitaire. Il m'accompagne en voiture en jouant de la musique ou en me renseignant sur le trafic. Je fais parfois appel à lui le matin rapidement avant de quitter la maison pour connaître la météo. Il est toujours fidèle au poste (sauf quand j'oubli de le faire recharger....) et ne me demande rien en retour! ;)

Bon week-end!

jeudi 8 septembre 2011

Traverser la rivière

Éclairez ma lanterne...

Est-ce qu'on dit:

«On traversera le pont quand on sera rendu à la rivière» ou bien «On traversera la rivière quand on sera rendu au pont?»

Jean Perron me répondrait certainement :«On traversera la rivière quand on sera rendu au bout du tunnel»!


Ces temps-ci, j'essaie de prendre exemple sur les stoïcien en me disant qu'il ne faut pas me prendre la tête avec des choses sur lesquelles je n'ai pas d'emprise. J'aimerais tout contrôler, tout planifier mais ce n'est pas possible... Ça ne sert à rien de tenter de tout planifier avant d'être rendue devant la situation problématique puisque tant qu'on est pas rendu, tout peut changer. Ça ne sert à rien de dépenser de l'énergie sur des appréhensions puisque ces inquiétudes ne se réaliseront peut-être (heureusement) pas.

Je n'ai pas d'énergie à dépenser pour rien... J'ai de la vaisselle sale qui m'attend sur le comptoir et un panier de vêtements propres à plier qui ne demandent qu'un regain d'énergie de ma part... Je me donne donc un coup de pied dans le derrière, j'arrête de penser et je me met en mode action. Vaisselle et Vêtements, me voilà!

mercredi 7 septembre 2011

On est tous le fou de quelqu'un

Ce matin, en revenant à la maison après être allée porter ma petite à la garderie, j'ai vu une femme arriver en voiture à un stop à toute vitesse et je me suis dit: «Non mais faut être folle pour rouler vite de même dans des petites rues». Quelques secondes après, je me suis dit: «Ben voyons donc, quelle réaction exagérée, ça t'est déjà arrivé de rouler vite pour XYZ raison et quelqu'un m'a sûrement vu et jugé comme je l'ai fait avec cette femme.» Ce qui m'a amené à me dire que nous sommes tous le fou de quelqu'un d'autre!

Ce matin, j'ai sûrement été la folle de quelqu'un. J'ai mis un manteau d'automne à ma fille. En arrivant à la garderie, je doutais de mon choix quand je suis sortie de l'auto (et encore plus quand j'ai vu que dans les casiers de 7 amis de son groupe, seulement un autre parent avait mis un manteau à son enfant). Heureusement, j'avais apporté une veste dans son sac à dos... l'éducatrice pourra donc rattraper mon erreur s'ils sortent jouer dehors. Je déteste les changements de saison où on ne sait pas quoi porter. Est-ce que c'est trop froid pour sortir juste avec une veste, est-ce que c'est trop chaud pour mettre un manteau?

Vivement le froid, le vrai, pour pouvoir porter des chandails de laine, des manteaux, des bottes!

vendredi 2 septembre 2011

Vendredi merci!


Les jours passent et ne se ressemblent pas... Ils passent à la vitesse de l'éclair et on se retrouve déjà au Vendredi Merci (Origine)!

Cette semaine, je remercie la vie de me donner l'énergie de continuer et de pousser la machine quand je pense que je n'y arriverai pas.

Depuis dimanche, nous avons eu la confirmation que nous avons eu la maison sur laquelle nous avons fait une offre... Ça veut donc dire que le 23 septembre, nous passerons chez le notaire et aurons ensuite 1 mois pour des travaux à l'extérieur de la maison et de la peinture (et retirer de la tapisserie...) avant de déménager. Il nous faut aussi vendre notre maison ce qui implique des visites et du ménage pour que tout soit impeccable (j'avais une femme de ménage mais depuis notre retour de vacances nous l'avons remercié de ses services (une longue histoire qui mériterait un billet juste pour ça)). 

J'ai sorti ma pyramide à souhaits et j'y ai glissé un petit papier qui dit: «Je souhaite vendre ma maison rapidement». Je visualise donc à tous les jours notre pancarte avec le sticker rouge «J'ai vendu!». On se croise les doigts pour que ça fonctionne, ce sera un stress de moins lorsque ce point là de notre liste sera réglé.

jeudi 1 septembre 2011

Ce matin, je rêve...


Je suis dans une maison au bord d'un lac...
C'est un matin froid mais ensoleillé d'automne...
Je me sers une tasse de café et me met une veste chaude...
Je descend jusqu'au lac et m’assois sur une chaise qui est sur le quai...
Le calme m'entoure et me rempli...
Ma tête se vide... mes yeux se ferment pour savourer cette paix...
Le stress de la vie me quitte, je respire enfin...
Je suis seule, calme et sereine...
Je peux dire quelque chose que je n'ai pas dit depuis longtemps: «Je suis bien!»

mardi 30 août 2011

Je joue avec Anik


La question du jour posée par Anik hier était la suivante:

«Si vous étiez un meuble, vous seriez…  (et là, ne me dites pas que, de toute manière, vous faites partie des meubles, chez vous… ;-)

Cette question m'a plu puisque je tente de réveiller ma créativité et mieux me connaître et c'était le but de l'exercice.

Voici donc ma réponse:
Le premier meuble auquel j’ai pensé, c’est une chaise…. Une belle chaise en bois carrée et bien droite avec un siège confortable.
Une chaise, ça supporte des gens.
On retrouve les chaises le plus souvent autour des tables à manger. J’aime être entourée de personnes agréables et positives pour partager un bon repas.
Le bois c’est la nature. La nature m’inspire le calme, elle demande un temps d’arrêt pour bien l’apprécier et la contempler.
La chaise est carrée et droite comme je suis droite, intègre et parfois rigide.

vendredi 26 août 2011

Vendredi merci

Voici mon Vendredi Merci (Origine)!

Cette semaine, je remercie la vie de m'avoir donné le papa que j'ai.

Mon père, c'est un papa qui prend toujours du temps pour moi même quand il est occupé.C'est un papa qui est toujours prêt à venir me donner un coup de main. C'est un papa positif et encourageant.

Mon père me donne toujours confiance en l'avenir et je lui en suis reconnaissante.



P.S. Mon papa est un papa adoptif depuis que j'ai l'âge de 4 ans.

jeudi 25 août 2011

Une princesse en camping!


Le temps de quelques jours, j'ai tronqué ma sacoche et mes lunettes Coach pour un sac MEC et des sandales Keen (en bonne princesse que je suis, il fallait que ça «fit» et... il paraît que je ne suis pas la seule à faire ça, n'est-ce pas Caro l'ergo? ;)). Pour ce qui est des lunettes de soleil, pas eu besoin car nous avons eu un temps de «schnout» (pour ne pas dire merde....).

Destination: Camping dans une tente Huttopia au Parc de la Jacques-Cartier en compagnie.

Tente Huttopia: Expérience très positive. Pas de tente à monter et démonter (heureusement car nous avons eu pas mal de pluie (dimanche et lundi)), tout est inclus (vaisselle, ustensiles, tout le nécessaire pour cuisinier (chaudrons, couteaux, même une râpe à fromage et une passoire!), tout le nécessaire pour laver la vaisselle (y compris le savon bio). La seule chose à apporter: sacs de couchages et nourriture. De plus, les lits ne sont pas au niveau du sol et un chauffage d'appoint est présent ce qui permet d'être confortable même s'il ne fait pas très chaud dehors (ce qui fût le cas lors de nos 2 nuits de camping).

En bonne princesse que je suis, j'opterais plus pour un chalet l'an prochain histoire d'avoir une toilette et une douche à portée de la main.

Anecdotes de salle de bain:


  • Petite fille 1 qui vient de terminer de se peigner les cheveux veut remettre son chapeau mais sa mère lui dit de ne pas le faire car elle va dépeigner ses beaux cheveux. (Même la princesse que je suis s'est permise d'être dépeignée car camping = vacances et vacances = pourquoi se stresser avec son allure?)
  • Petite fille 2 qui demande à sa mère qui est aux toilettes: «Maman, quand est-ce que ça commence la puberté?» et la maman de répondre calmement que c'est vers l'âge de 12 ans, parfois avant ou après. La petite fille 2 dit alors à sa mère qu'elle est peut-être dans sa puberté comme elle a 10 ans et sa mère de lui répondre qu'elle ne penserait pas. (Je m'attendais à une question du genre «pourquoi?» suite à la réponse de sa mère mais non, elle est passée à un autre sujet. C'est étonnants les enfants non?)

Nous sommes revenus de camping moi et mon conjoint très heureux de rentrer dans le confort de notre demeure car nous avons tous deux attrapé avec un vilain rhume (les enfants eux en ont eu un le week-end précédant).

Les vacances sont terminées et malgré tout le plaisir que nous avons eu, j'ai le goût de dire: ENFIN! Enfin car je pourrai retrouver ma routine et faire les choses à mon rythme.

dimanche 21 août 2011

Je glisse

Suis-je encore passée à côté de mon instinct?

Je vis quelque chose de trop gros pour ma tête. On dirait qu'elle s'est brisée... je n'arrive plus à mettre les choses en perspective, je n'arrive plus à organiser mes pensées. On dirait que tous les évènements sont des morceaux de casse-tête (c'est le cas de le dire!) et que mon cerveau n'arrive pas à les assembler.

J'ai l'impression de vivre dans un cauchemar et que ma tête me crie: «Pèse sur ''Reset'' qu'on remonte le temps et qu'on retourne il y 1 mois et demi alors que tout allait mieux.»

Je ne vis pourtant pas un cauchemar, j'ai une maison à vendre, une maison qui, si l'inspection est bonne et que les «acheteurs conditionnels qui n'ont pas vendus leur maison et pas les moyens d'en avoir 2» n'ont pas vendus la leur lorsque le 72h sera déclenché, nous appartiendra et un déménagement d'ici la fin octobre. Ça ne sonne pas si terrible hein? Mais ma tête refuse de croire que je quitte MA maison, que je me lance dans tous ce bardas.

En dedans ça me crie: «Maudite folle, t'as pas encore compris! Ça va te prendre quoi? On a besoin de calme, de stabilité!» Et plus ça avance, plus ça crie fort! Je l'entends mais: Il est trop tard!!

Ce matin j'ai trouvé cette citation sur le blogue de M comme maman qui m'a fait un peu de bien:

«Une fois que vous avez pris une décision, l'Univers travaille avec.» Deepak Chopra

Je prends donc Off de mon cerveau et je laisse l'Univers travailler....

vendredi 19 août 2011

Vendredi merci

Les semaines passent si vite! Nous sommes déjà rendus au vendredi. 
Voici mon Vendredi Merci (Origine)!

Merci à la vie pour:

Le Soleil qui brille dans le ciel. J'ai besoin de cette lumière, de cette chaleur et de la vitamine D! ;)

Je vous laisse sur cette sage parole de Sébastien le petit crabe du film La petite sirène:


«Le roseau est toujours plus vert dans le marais d'à côté!»



jeudi 18 août 2011

Gagnez une Glymm Box chez Inspirations Coquettes!

Aimez-vous les produits de beauté? Moi j'adore! C'est pourquoi je partage avec vous ce concours:

Hélène du blogue Inspirations coquettes vous offre la chance de gagner une Glymm Box ( Glymm est une compagnie qui offre des «beauty box», c'est à dire des boîtes avec des échantillons haut de gamme de produits de beauté ).

Pour participer:

1- Vous rendre sur son blogue et commentez le billet Gagnez une Glymm Box (cliquez sur le lien ci-haut).
2- Devenir membre de son blogue.
3- Être fan de la page Facebook de Glymm.

Aussi simple que cela!! Faites vite, vous avez jusqu'au 26 août 23h59 pour participer! Bonne chance!!

mercredi 17 août 2011

Il faut que ça bouge...

Avec mon conjoint, il faut que ça bouge! Toujours un projet ou quelque chose à faire.

Le dernier:

http://duproprio.com/maison-en-rangee-de-ville-a-vendre-mercier-hochelaga-maisonneuve-quebec-276138

(Bienvenue chez-moi! Connaissez-vous quelqu'un qui cherche une maison à Montréal? Il paraît qu'on est toujours à 6 degrés de séparation de n'importe quelle autre personne (voir ici l'acheteur de ma maison).)

La vente de notre maison! Pour en acheter une en banlieue. Nos enfants auront une cour plus grande et une piscine (mon conjoint n'avait jamais eu l'air à tripper piscine mais là, ça nous en prend une, c'est un MUST!).

En même temps qu'on tente de vendre celle-ci, on est en pourparlers pour en acheter une autre en banlieue. Ça va vite. Trop vite... 

Vous est-il déjà arrivé de faire des choix dans la vie pour le bonheur des autres et non le vôtre? Je suis mon conjoint dans cette idée de fou pour le bonheur des enfants et le tien. Moi... je ne suis visiblement pas encore embarqué sur le nuage qui l'habite depuis une semaine. J'ai eu de la peine quand le représentant est venu prendre les photos, quand il a planté la pancarte et quand nous avons eu notre première visite. Je n'arrive pas à voir du positif (à part le bonheur des enfants...) qui puisse faire mon bonheur dans tout cela.

Ma mère me disait souvent quand j'étais jeune tous les sacrifices qu'elle avait fait pour nous. Est-ce que c'est ça le rôle d'une maman? Se sacrifier pour ses enfants? Je n'en ai pas envie, si tout cela se concrétise, je me donne le devoir de trouver une façon d'y trouver mon compte et d'être heureuse.

Il paraît que si on est déprimé et qu'on se regarde dans le miroir en se faisant un sourire, notre humeur se transformera. Mais, pour arriver à faire cela, il faut vouloir se regarder dans le miroir et le faire ce foutu sourire. J'aime beaucoup la devise de Mamanbooh et je m'étais dit que je me l'approprierais... Si je veux choisir le bonheur, il ne faut pas seulement en parler, il faut le faire donc je choisi le bonheur dans cette nouvelle aventure.

C'est un gros défi, souhaitez-moi bonne chance!